Nouvelles_d'ailleurs

Nouvelles_d'ailleurs

29 mars 2008

Méta...

" Maman, je ne veux plus aller à l'école. Ils ne m'acceptent pas, maman, ils disent que je suis différent. Sans cesse ils m'appellent E.T ou Frankenstein.- C'est de la jalousie mon fils.- Jaloux ? Mais comment pourraient-ils être jaloux de moi ? Jaloux de ma couleur de peau alors que je dois vivre sans cesse à l'ombre pour éviter la brûlure du soleil ? Non, ils me rejettent seulement. Je n'ai aucun ami, maman.- Et Léa, cette jeune fille si jolie et gentille dont tu me parlais tant... Le jeune garçon se raidit." Si j'avais... [Lire la suite]
Posté par orbient6666 à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2008

Le palais des délices

Les parfums diffusés dans l' air l' ont poussée jusqu' à la devanture de cette boulangerie qui vient jusque dans l' intimité de ses nuits la tarauder elle qui se croit si ronde alors qu' elle n' a jamais été aussi frêle. De ses rêves elle ne conserve que les couleurs et les formes, et le reste, elle doit le chercher dans cette galerie où disquaires, vendeurs de fanfreluches et autres commerçants se côtoient à travers une multitudes de vitrines derrière lesquelles les apparences sont parfois trompeuses et qui cachent malgré... [Lire la suite]
Posté par orbient6666 à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2008

L'échappée

Emma éprouve une étrange sensation à se trouver là, assise derrière cette vitre un peu sale et à les observer.Bien sûr, ils ne la voient pas, ne l'imaginent même pas à cet endroit, comme ils ne l'imaginaient jamais, d'ailleurs, même quand elle était parmi eux.A présent, à quelques dizaines de mètres d'eux, elle joue la voyeuse, et cela lui plaît bien... Dans le dos de la surveillante, Paul et Alexandra échangent un long baiser de cinéma, oubliant un instant le brouhaha et l'agitation, se croyant seuls au monde. Deux mois déjà... [Lire la suite]
Posté par orbient6666 à 20:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2008

En manque...

A cette heure tardive où tout le monde rentre, il est sorti de chez lui. A quel rendez-vous est-il si pressé de se rendre, lui qui, misanthrope, se terre chaque jour davantage dans une solitude d'où personne, et encore moins ses amis d'autrefois, ne cherche plus à le faire sortir? Il se presse, fébrile, remonte à contre- sens le fleuve humain, bousculant ça et là quelques piétons distraits, esquissant un "pardon" que personne n'écoute. Les assauts de son coeur ébranlent sa poitrine. Il se demande s'il n'est pas... [Lire la suite]
Posté par orbient6666 à 08:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]